Avec « Les murs ont une voix », l’histoire industrielle s’écoute sur place !

imgaffiche-806

On dit souvent que les murs ont des oreilles, mais une application leur donne aussi une voix !

Le principe est simple et pourtant il fallait y penser : l’application Les murs ont une voix délivre au promeneur une oeuvre littéraire au sein même des lieux auxquels ils font écho.

L’application s’attache spécifiquement à l’histoire industrielle et notamment aux ruines industrielles gigantesques de l’usine Fives-Cail-Babcock (1867-1997) située au coeur de la métropole lilloise, épicentre mondial de l’histoire du travail, du mouvement ouvrier, de la mondialisation.

L’usine Fives-Cail-Babcock est un véritable quartier-continent : 17 hectares de hautes murailles, de halles monumentales, de hautes herbes, de briques et de rouille.

Surtout, l’usine a signé quelques-uns des plus beaux ouvrages de l’ère industrielle : les premières locomotives à vapeur, le pont Alexandre III, les charpentes métalliques de la Gare d’Orsay, les ascenseurs de la Tour Eiffel.

Ce fut même aux abords immédiats de l’usine que fut écrit l’hymne universel « L’Internationale ».

usine-1024x684

Une immersion dans le patrimoine industriel par la littérature

Née d’un partenariat entre les éditions la Contre-Allée et Book d’Oreille Studio, Les murs ont une voix propose une expérience purement auditive ! L’appareil dans notre poche, les écouteurs sur nos oreilles, le texte et les sons se positionnent comme une impulsion à notre imagination pour revivre, lors d’une balade, un moment du passé avec un regard vers l’avenir.

Grâce à la géolocalisation, l’application adapte le contenu en fonction de l’endroit où nous sommes situés, du chemin que nous empruntons et même de la vitesse à laquelle nous nous déplaçons !

Et une fois la visite terminée, l’expérience se poursuit puisqu’un site de ressources documentaires reprend les points de passage du parcours pour offrir à l’auditeur l’accès à un fond patrimonial inédit.

L’occasion pour la littérature de faire place à l’histoire aux travers d’archives, de documents ou encore de vidéos de l’INA, compilés par l’association Mémoires du travail.

Mise_sur_roues_d_une_locomotive

Dans les pas d’un écrivain : D’azur et d’acier

L’expérience sonore telle que proposée par Les murs ont une voix n’est pas le fruit du néant. Elle découle d’un livre paru en 2010 : D’azur et d’acier par Lucien Suel.

En 2009, ce dernier avait séjournait durant trois mois dans le quartier de Fives à Lille. Ses errances d’écrivain ont donné naissance au livre d’Azur et d’acier dans lequel il raconte l’histoire de cette ville, dont la vie a été rythmée pendant plus d’un siècle par l’usine Fives Cail Babcock.

* * * * * * * * * *

Les murs ont des voix n‘est donc pas seulement une expérience littéraire, c’est également une expérience sonore originale qui imagine et recrée le paysage sonore d’un lieu !

Entièrement gratuite, l’application peut être téléchargée sur l’Apple Store.

Malheureusement, il n’existe pas de version pour Android et Windows Phone….

J’aurais souhaité pourvoir rentrer en contact avec les créateurs de ce projet afin de savoir s’ils avaient l’ambition de développer l’application à d’autres lieux. Malheureusement, mes sollicitations sont restées vaines.

Pour autant, j’espère un jour avoir l’opportunité de vivre cette expérience sonore originale et d’entrouvrir la porte d’entrée de l’usine Fives Cail Babcock pour un voyage vers un passé riche en histoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s