Mon avis sur La Ménagerie de papier – Ken Liu

la-menagerie-de-papier-ken-liu-697x1024

Le phénomène Ken Liu : de la très grande SFFF

La Ménagerie de papier, Ken Liu, Le Bélial (avril 2015)

« Elle plaque la feuille sur la table, face vierge exposée, et la plie. Intrigué, j’arrête de pleurer pour l’observer. Ma mère retourne le papier et le plie de nouveau, avant de le border, de le plisser, de le rouler et de le tordre jusqu’à ce qu’il disparaisse entre ses mains en coupe. Puis elle porte ce petit paquet à sa bouche et y souffle comme dans un ballon.

“Kan, dit-elle. Laohu.” Elle pose les mains sur la table, puis elle les écarte.

Un tigre se dresse là, gros comme deux poings réunis. Son pelage arbore le motif du papier, sucres d’orge rouges et sapins de Noël sur fond blanc.

J’effleure ce qu’a créé Maman. Sa queue bat et il se jette, joueur, sur mon doigt… »

Mon avis

Il était temps, ais-je envie de dire ! L’attente pour que soit édité un auteur de Science Fiction en France est toujours immensément longue  !

Et quel auteur ! Ken liu est un véritable phénomène. Né en Chine en 1976, il émigre aux Etats-Unis à l’âge de onze ans. Programmeur, traducteur et juriste, il est surtout l’un des plus brillants nouvellistes actuels de Science Fiction. Depuis une dizaine d’années, il collectionne les prix et les distinctions littéraires.

Ménagerie de papier a d’ailleurs obtenu le Hugo, le World Fantasy Award et le Nebula… ce qui demeure unique à ce jour.

Quoiqu’il en soit, le présent recueil se compose de 19 nouvelles dans lesquelles cet auteur singulier et protéiforme aborde l’humain et la technologie. Il explore le vivant dans sa complexité et pluralité ainsi que notre rapport à l’autre.

« Renaissance » évoque les mécanismes de la mémoire, « Trajectoire » l’aspiration à une vie éternelle, « Faits pour être ensemble » pointe du doigt Google et Facebook, « La forme et la pensée » la compréhension de l’autre, « Algorithme de l’amour » le cerveau…

Altérité, fonctionnement du cerveau, voyage dans l’espace… l’essence même de la SF est capturée dans ces 19 nouvelles.

Quant à LA nouvelle La ménagerie de papier, elle est un chef d’oeuvre, un véritable coup de coeur ! Émouvante, elle aborde les relations enfants/parents, les barrières qui nous séparent de l’autre, pourtant si proche, la difficulté de communiquer, de s’intégrer… d’aimer.

Fragile, bouleversante, délicate et magique à la fois, cette nouvelle est l’une des nouvelles les plus touchantes que je n’ai jamais lu ! Elle mérite véritablement les Prix Nebula, le World Fantasy Award et le Hugo !

Ken Liu, qui n’a pas encore soufflé ses 40 bougies, est sans conteste un très grand auteur de SFFF !

Il me tarde de retrouver son génie dans d’autres nouvelles et romans… Editeurs, c’est à vous de jouer !

2 commentaires

  1. Ça donne très très envie ! Je vais faire un petit tour à la librairie cet après-midi. Je ne connaissais pas Ken Liu, mais j’ai hâte de le découvrir.
    Et bonne nouvelle : apparemment, son roman « The grace of kings » est en cours de traduction, et devrait être dispo en France d’ici quelques mois.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s