Coup de gueule : La littérature de l’imaginaire est une VRAIE littérature !

cropped-planete-sf-banniere-blog

La littérature de l’imaginaire c’est pour les gamins !!!

Un préjugé… que dis-je un jugement de valeur qui prévaut en France !

Alors que les anglo-saxons semblent beaucoup moins obtus en la matière, les auteurs français de l’imaginaire ont mauvaise presse. La littérature qu’ils défendent est bien trop souvent dénigrée… en quoi la qualité serait moindre ? Pourquoi un roman fantastique aurait-il moins de valeur qu’un roman réaliste ?

Moi qui aime lire pour m’évader, explorer d’autres mondes, parcourir des contrées inconnues et rencontrer des personnages que jamais je ne pourrais côtoyer dans la vie réelle, je défends corps et âmes cette littérature de l’imaginaire qui n’a rien d’une littérature inutile !

N’est-ce pas grâce au 1984 d’Orwell que les lois de fichage informatique ont pu être stoppées ! Qu’en est-il du Meilleur des mondes d’Aldous Huxley qui a permis de mettre en lumière les dangers inhérents aux manipulations génétiques et qui a fortement participé à la création de comités d’éthique en la matière !

N’est-il pas nécessaire d’anticiper les horreurs du futur afin de s’en prévenir ? N’est-il pas utile d’imaginer les merveilles de l’avenir pour les concrétiser ?

Les auteurs français de l’imaginaire, et notamment ceux de science fiction sont à mes yeux de réels visionnaires. Ils ne passent pas leur temps à délirer, comme beaucoup de leurs détracteurs le suggèrent. Bien au contraire, ils ont cette capacité unique de pouvoir envisager les possibles futurs. Ils en-visionnent en monde en devenir. Un monde qui n’existe pas encore mais qui pourrait bien être celui de nos petits enfants !

Pourquoi donc vouloir déprécier leur démarche !? Pourquoi ne donner de la valeur qu’à une littérature du présent ou du passé alors que tourner la tête vers l’avenir est bien plus enrichissant !

Seule une vision borgne se sent menacée par la littérature de tous les possibles ! Sans doute fait-elle enrager les esprits obtus… sans doute énerve-t-elle ceux pour qui la forme a bien plus d’importance que le fond !

Mais qui a jugé un jour que les auteurs de l’imaginaire n’étaient pas capables de manier avec génie notre si belle langue française ?

359303Another_world_by_radoxist2

Au final, ceux qui se sentent menacés par le pouvoir de l’imaginaire sont les mêmes qui se sentent menacés par cette impression de liberté qui s’en dégage. Peut-être devraient-ils apprendre à regarder au-delà de leur micro-cosmos. Peut-être devraient-ils apprendre à ne pas avoir peur de ce qui est différent.

J’espère qu’un jour, nous cesserons de vivre uniquement dans le nouveau roman et dans ces histoires de coucheries parisiennes. Peu m’importe les états d’âmes de ces auteurs nombrilistes !

La littérature de l’imaginaire a largement sa place dans la littérature générale. Elle est d’ailleurs plus que méritée ! N’est-il pas plus ardu d’imaginer, d’anticiper l’avenir que de se pencher sur une histoire passée mille fois contée ou sur une littérature introspective où les auteurs se contentent de se regarder le nombril ! Parler de soi est aisé… regarder au-delà, là est la réelle difficulté. Alors peut-être que l’écriture sera moins recherchée mais les mondes qu’il nous est permis de découvrir comblent amplement cette « carence ».

Aujourd’hui donc je pousse mon coup de gueule ! Je plaide pour une meilleure reconnaissance de la littérature de l’imaginaire !

Ne serait-ce que pour ses nombreux lecteurs, elle mérite amplement d’être respectée et considérée comme une littérature générale !

Je suis sûre que beaucoup de lecteurs, comme moi, apprécient qu’on leur propose « autre chose » ; des romans qui font rêver et voyager. Des livres qui explorent des mondes parfaitement inconnus ; des mondes que seul l’imaginaire peut concevoir !

Cessons donc de jeter à la fosse commune cette capacité incroyable qu’ont les auteurs français de nous transporter, de nous faire imaginer l’avenir.

La littérature de l’imaginaire est une vraie littérature ! Et ce ne sont pas les milliers de lecteurs adeptes de science fiction, fantastique et fantasy qui vous diront le contraire !

Alors aux « autoproclamés représentants du système littéraire », arrêtez d’imposer vos critères de qualité, vos goûts littéraires obtus et surtout cessez de vous regardez le nombril et de protéger votre vision borgne de la littérature !

Les lecteurs n’ont pas besoin de vous pour apprécier une littérature de qualité ! Tant pis si elle vous effraie, tant pis si votre esprit est trop étriqué pour accepter « autre chose »…

Vous ne savez pas ce que vous manquez ! L’imaginaire fait vivre… l’imaginaire nous transporte dans des mondes tellement fabuleux qu’il aide à supporter une réalité souvent bien triste, et parfois même extrêmement douloureuse.

Je préfère rêver, imaginer et m’évader qu’être constamment renvoyée à une réalité souvent moribonde et déprimante !

Voilà qui est dit !

 

3 commentaires

  1. Imaginaire, j’adhère! 🙂 Livre ou film!
    Qu’il s’agisse de dépeindre des mondes inconnus en S.F. ou d’ajouter du merveilleux dans celui que nous connaissons comme c’est le cas du fantastique. Mais comme bien souvent, hélas, ceux qui critiquent n’en ont pas lu… Pour ma part, j’ai mis trop longtemps à m’y mettre, par manque de temps, et je le regrette maintenant!
    Merci pour ce plaidoyer passionné et rafraichissant! Bonne nuit à toi! 🙂

    J'aime

  2. Un combat qui se gagne lecteur après lecteur (encore faut il convaincre les gens de lire de la sfff).
    Ce que je trouve dommage c’est qu’on soit encore obligé de se référer à des « classiques » comme 1984 ou Le Meilleur des mondes quand on a des écrivains contemporains qui portent de vrais messages (Bacigalupi ou Ligny sur le climat par exemple ou Singh et Tuttle sur la femme).
    Mais ce genre de coup de gueule, j’ai laissé tomber, on pisse dans un violon à mon avis… C’est pour ça que lecteur après lecteur (je suis bibliothécaire) me semble un objectif plus atteignable au quotidien 😉
    Merci quoiqu’il en soit, il est bon de rappeler que la sfff parle de nous, notre société et ses enjeux, malgré les apparences que beaucoup ne dépassent pas !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s