Etre gothique : stop aux préjugés !

s48sbpog

Les gothiques surprennent et effraient parfois. Leur look est très souvent décrié. Il est vrai que ce qu’on ne comprend pas provoque des réactions de rejet. Pourtant, être gothique est loin de complaire à certains clichés véhiculés par la société. Voilà pourquoi je voudrais tenter ici d’établir une « carte d’identité » du gothique.

Tout d’abord, tout le monde peut devenir gothique. Être gothique n’est pas l’apanage d’une classe sociale. C’est un état d’esprit. Il est par ailleurs impossible de classifier cette façon de penser : chaque goth a sa propre manière de voir les choses.

L’une des particularités clairement affichée par les gothiques est un style vestimentaire sombre. Bien que cela puisse laisser transparaître l’idée que leurs âmes soient lugubres, désorientées et perdues ; il n’en est rien. Le gothique est bien souvent pacifique et préconise le respect de l’autre. D’ailleurs, le noir n’est pas leur unique couleur. Ils affectionnent tout particulièrement le violet et le rouge

Romantiques acharnés, ils aiment la littérature, les sciences humaines, la philosophie, l’histoire. Souvent artistes dans l’âme, ils s’adonnent au dessin, à la peinture, à l’écriture…

Cette propension à pratiquer des activités littéraires et artistiques (et a fortiori des activités révélant les abimes de l’âme et une grande palette d’émotions) est une façon très personnelle de « se réfugier dans le passé en quête d’une harmonie avec la nature, dans laquelle il espèrent trouver le refuge de leur âme, en proie à de douloureuses contradictions ».

Bien évidemment, il y a le gothique qui provoque, choque et se révolte. Celui-ci est jeune. Ici, être gothique participe d’une mode et des contradictions engendrées par l’état d’adolescence. Embrassé certaines caractéristiques goth participe d’une recherche d’identité et de personnalité.

Historiquement, le courant gothique est naît d’un refus des conventions et des préjugés. Leur style vestimentaire en est le reflet tout comme l’écoute d’une musique dite alternative et fortement ancrée dans le passé.

Au-delà d’une rupture avec les normes, c’est davantage dans ses origines romantiques qu’il faut comprendre le courant gothique. En effet, le goth voue une certaine passion pour le romantisme victorien du 19ème siècle : dentelles, capes… A cet égard, leur mode vestimentaire est très souvent une œuvre d’art à part entière. Ce n’est donc pas uniquement une forme de provocation ou une envie acharnée de se différencier du reste du genre humain !

Trop souvent confondu avec le satanisme, le courant gothique est romantique et mélancolique. Derrière une apparence « violente » se cache une grande sensibilité humaine.

Ainsi, avant de juger une personne sur son apparence, réfléchissait bien à ce qui se cache derrière. La peur, le rejet, le dégoût ne vous permettront pas de comprendre un style vestimentaire qui a un sens réel et dont les origines n’appartiennent pas au mal et à Satan.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s