Le livre audio : un art à part entière !

Stephen King, le roi du thriller fantastique a diffusé, en avant-première, un extrait de son prochain roman The Bazard of Bad Dreams. Jusque-là, rien d’exceptionnel si ce n’est le format utilisé par l’auteur pour susciter l’envie aux lecteurs : la version lue, enregistrée et téléchargeable !

Plaidoyer pour les livres audio

Buzz marketing ou pas, Stephen King n’a jamais caché sa passion pour les livres audio, une passion qui a fortement impacté son travail d’écriture. Lorsqu’un texte est destiné à être lu à voix haute, « tous les défauts, les répétitions et les tournures maladroites ressortent » constate-t-il.

Rythme, narration, tournures de phrase… les mots prennent une dimension particulière lorsqu’ils sont énoncés à haute voix. L’impact sur le « lecteur » s’en trouve irrémédiablement modifié du fait même qu’il se trouve tributaire d’une voix qui ne lui appartient pas.

Tout comme les supports numériques, le livre audio souffre d’une dévalorisation certaine vis-à-vis du livre papier. Pour certains,  les livres imprimés ont plus de force, voire plus de valeur que les livres audio. Stephen King leur rétorquerait sans ménagement que « non seulement (les livres audio) les valent mais ils pourraient bien leur être supérieurs. »

Pour Collibris (l’application web et mobile pour les lecteurs), autant le livre audio que les supports numériques ne font que confirmer une réelle évolution des modes et comportements de lecture. Une évolution qui ne signifie en rien la disparition de la galaxie Nuremberg mais tout simplement l’affirmation que le livre n’est pas uniquement un objet qu’on tient entre ses mains : c’est une expérience !

Ainsi, plus besoin d’être bien calé dans un fauteuil ! L’opportunité nous est offerte de « lire » en faisant son repassage, la cuisine, en promenant son chien, en se reposant, tout simplement, les yeux fermés…

smartphone-791076_1280

Le livre audio : une autre manière d’appréhender la lecture

Le livre est bien plus qu’un objet ! Il est une émotion, une passion, la voix d’un auteur, l’écoute d’un lecteur. Ses dimensions multiples – papier, numérique, audio – ne font que l’enrichir et il est fort dommage de ne pas  le souligner davantage.

Pourquoi est-il si difficile d’accepter qu’il existe d’autres façons de lire, d’autres attitudes de lecture aux avantages non négligeables !

Le livre audio, par exemple, permet de vous occuper agréablement et utilement dans les transports, dans les moments contraignants (tâches ménagères) et bien évidemment dans les purs moments de détente (l’été, sur la plage, rien de tel qu’un livre audio pour garder les mains libres afin de se mettre de la crème solaire !)

Plus encore, le livre audio peut se « lire » à plusieurs et ainsi favoriser l’échange ! Un aspect convivial et social qui désacralise la pratique intime et solitaire d’une lecture sur livre papier ou numérique.

Enfin, le livre audio permet de ressentir les émotions avec une intensité et une force toute particulière.

Cela, les Etats-uniens et Stephen King tout comme les Allemands et les Britanniques  l’ont bien compris ! Dans ces pays, les livres « parlés » constituent 10% des livres vendus !

Mais la France est encore loin de suivre le mouvement. Les livres audio représentent à peine 1% du marché du livre. C’est encore un marché de niche, orienté soit vers les enfants, soit vers les personnes malvoyantes, avec des rayons étroits et hétéroclites, dans les zones les moins passantes des librairies.

Voilà pourquoi je salue le travail de la société française Roadbook qui scénarise et adapte les plus grands textes du patrimoine littéraire. Cela implique un casting, une production musicale, des enregistrements en extérieur afin d’être au plus proche de l’atmosphère du roman ainsi adapté. Le « lecteur » est alors plongé au cœur de la scène, avec parfois même un son en 3D comme pour l’adaptation du roman d’Emilie Zola Thérère Raquin.

La puissance de la suggestion dépasse alors celle de l’image ! Toutes les potentialités sonores d’une œuvre peuvent ainsi être déployées afin de donner au « lecteur » une expérience inoubliable, une expérience stimulant son imaginaire sans lui imposer la moindre une image !

Je suis convaincue que le livre audio est un secteur prometteur tant les potentialités sont nombreuses. A une époque où tout n’est qu’images, il est peut-être temps de reposer nos yeux, d’éteindre la lumière et d’ouvrir bien grand nos oreilles 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s